Tout savoir sur l'Urajiro du shiba inu

Tout savoir sur l'Urajiro du shiba inu

de lecture

L'urajiro, c'est quoi ?

Beaucoup confondent le shiba inu avec un renard du fait de son pelage variant du beige au roux vif, de ses oreilles pointues et sa queue longue et touffue. Ce que la plupart ne connaissent pas, c'est le nom de ce type particulier de coloration. On appelle ça l'Urajiro, un terme japonais qui signifie "dessous" lorsqu'il est traduit grossièrement en Français. Le mot Urajiro fait spécifiquement référence aux poils blancs qui couvrent le shiba inu sur certaines parties de son corps et c'est ce qui sublime ce chien japonais. 

Comme il s'agit d'un terme japonais, il peut être un peu intimidant dans sa prononciation. Urajiro contient quatre syllabes. Le "u" se prononce comme un "u" long tandis que le premier et le second "r" sont prononcés comme le "r" en espagnol. Enfin, le "j" se prononce comme un "g" doux, tandis que le "i" est un "i" long.

Que dit le standard de la race ?

L'Urajiro d'un shiba inu doit répondre à certains critères édictés dans le standard de la race. La génétique joue un rôle important dans la localisation et le dessin de l'Urajiro car il n'est pas aléatoire. L'Urajiro est censé exister sur un shiba inu, sur sa poitrine jusqu'à son épaule, mais pas sur son épaule. Il est également censé apparaître sur les joues et les côtés de la bouche du shiba inu. Et les dessous du cou et du ventre sont censés être également décorés d'Urajiro. En raison des différents emplacements de ces marques blanches, le terme japonais Urajiro est utilisé au niveau international car il permet de ne pas avoir à indiquer les membres et les parties du corps où se trouvent les marques à chaque fois qu'on en parle. Urajiro est un terme qui englobe tout.

Les taches sur les yeux et les oreilles peuvent également porter le terme Urajiro, bien qu'elles ne soient pas obligatoires. Le même ensemble de gènes dicte s'il y a ou non des marques à cet endroit, mais elles doivent être de petite taille. Et sur un shiba inu roux, il peut y avoir une vague ligne blanche le long du ventre d'un chien adulte, ce qui est également attribué aux gènes produisant l'Urajiro.

Il existe d'autres marques blanches, non obligatoires, qui peuvent apparaître sur un shiba inu qui n'est pas encore un urajiro. Il s'agit notamment de blocs de fourrure blancs sur les pattes, à l'avant et à l'arrière. Et du blanc peut également apparaître sur le bout de la queue. Les taches blanches circulaires, sur le cou, le nez ou le front ne sont pas des Urajiro et ne sont pas non plus nécessairement recherchées dans un contexte de compétition.

Un mot pour la fin sur l'Urajiro

L'Urajiro de chaque shiba inu est ce qui le rend unique. Et le blanc peut être combiné avec les autres robes du shiba inu - sésame, noir & feu. La nature est bien faite avec ces marques blanches d'une perfection naturelle et on remercie les Japonais d'avoir inventé ce terme sinon on passerait plus de temps à décrire le shiba inu plutôt qu'à apprécier sa personnalité.


Laissez un commentaire

Recevez nos derniers articles en exclusivité par mail