hachiko-statue-shibauya.jpeg

L'histoire de Hachiko, le chien le plus célèbre du Japon

de lecture

Connaissez-vous la vraie histoire de Hachiko aussi connu pour être le chien le plus fidèle du monde ? Posez-vous tranquillement sur votre canapé et laissez nous vous raconter l'histoire d'amour touchante entre cet Akita Inu et son maître.

Hachiko, ( ハチ公 : Ha chi ko, signifiant Monsieur 8 ) ou Hachi - son vrai nom, est un Akita Inu brun doré né dans la région d’Akita en 1923. Il fut adopté tout petit  et passa de la vie à la ferme dans la campagne d’Odate, au quartier de Shibuya, au sud-ouest de Tokyo.

Hachiko avait tout pour être un chien comme les autres : il vivait dans une famille aimante, avec pour maître le Docteur Hidesaburo Ueno. Son maître était professeur d’ingénierie agricole à l’actuelle Université de Tokyo, appelée à l’époque l’Université Impériale de Tokyo, et prenait les transports en commun tous les matins et soirs.

Un jour où son maître n’était pas rentré à la maison, Hachi retourna l’attendre à la gare locale de Shibuya, où il aimait l’accompagner le matin et l’attendre le soir. Mais ce soir-là du 21 mai 1925, le Dr. Ueno ne rentrera pas, car il décéda sur son lieu de travail.

Malgré cela, Hachi, alors à peine âgé d’un an et demi, attendit son maître presque tous les jours du reste de sa vie. Il patienta au même endroit devant la gare matin et soir, surveillant les passagers entrant et sortant dans l’espoir de voir son maître apparaître, ce pendant presque dix ans. Hachiko fit preuve de loyauté jusqu’à la fin, le 8 mars 1935, où il mourut dans les rues de Shibuya, entre sa maison et la gare.

Aujourd’hui, la dépouille d'Hachiko est visible au Musée National des Sciences de Tokyo, car elle à été empaillée et conservée à cause de son importance pour la culture, l’histoire et la population japonaise. Ses restes sont eux enterrés au cimetière d’Aoyama, Minato, Tokyo, auprès de son maître, où furent ajoutés en 2016 les restes de la conjointe du professeur, qui s’occupa d’Hachiko pendant le reste de sa vie.

Lors de son vivant, il ne restait au Japon plus que 30 Akita pure race, dont Hachiko faisait partie. L’histoire de sa vie marqua donc le pays, qui suivait des nouvelles de lui dans différentes revues et magazines, alors écrits par un ancien élève du professeur Ueno spécialisé dans la race, Mr. Saito, et qui s’intéressa très tôt à Hachi. C’est notamment grâce à une publication dans le Tokyo Asahi Shinbun qu’il fit sensation et que le pays entier fut touché par sa loyauté. La race a depuis été en expansion dans le Japon, puis aussi à l’étranger.

En connaissant les détails de la vie d’Hachiko, et sa loyauté sans limites, on comprend l’amour des Japonais pour les Akita Inu ; et on comprend en même temps la nouvelle popularité des chiens japonais sur la sphère internationale. Cette histoire n’est cependant pas unique, puisque plusieurs vrais faits similaires sont relatés dans l’histoire, comme avec le chien italien Fido, qui attendit son maître pendant 14 ans.

L’histoire d’Hachi et de son maître montre bien que le chien est le meilleur ami de l’homme, et qu’il a une place à part entière dans la famille, tout comme son ou ses maîtres ont une place indiscutable dans son cœur.

Deux films relatent l’histoire d’Hachiko :

  • Film japonais : Hachiko Monogatari (L’histoire d’Hachiko), film japonais de 1987, qui faisait suite à la popularité de l’Histoire d’Hachiko, déjà relaté dans des articles. Il créa cependant un regain de popularité envers l’Akita Inu au Japon et à créé l’engouement général sur son histoire, en faisant une sorte de chien modèle.
  • Film américain Hachi : A dog’s tale, ou en français Hatchi, rendu très le célèbre acteur principal Richard Gere, et Leyla, Chico and Forrest, les trois chiens ayant interprétés Hachi.

De plus, il existe plusieurs statues de ce monument national :

  • La première érigée se trouve devant la station de Shibuya, à Tokyo. C’est un lieu de rencontre et de retrouvailles bien connu des Japonais.
  • En 2012, une statue fut installée à la gare Depot Square de la ville de Woonsocket, dans le Rhode-Island (États-Unis) où le tournage du film Hachi avait eu lieu. Le quai numéro 1 à en même temps été renommé « Hachiko Place ».
  • Une nouvelle statue à été inaugurée à l’Université de Tokyo le 8 mars 2015, jour de l’anniversaire de la mort de Hachi, pour commémorer les 80 ans passés depuis son décès, et les 90 ans de la mort du professeur Ueno. Cette statue représente Hidesaburo Ueno jouant avec Hachiko et montre bien leur lien. L’événement a attiré des centaines de Japonais et a eu lieu grâce à des dons de plus de 10 millions de yens, preuve de l’importance de cette histoire de vie à la fois et hors du commun. 

Si vous y pensez, tentez de trouver les références à Hachi dans la culture populaire, il en existe plus d’une dizaine !


Laissez un commentaire

Recevez nos derniers articles en exclusivité par mail